La dispersion des cendres par drone pour un dernier envol


Après la crémation, les cendres du défunt peuvent être conservées dans une urne ou bien dispersées. L’urne peut être inhumée dans un cimetière ou dans une propriété privée. La dispersion des cendres quant à elle peut se faire dans un espace dédié du cimetière, souvent appelé « Jardin du souvenir », sur un site cinéraire ou bien encore en pleine nature.
Depuis 2019, une entreprise normande propose la dispersion des cendres grâce à un drone, au cœur de la baie du Mont-Saint-Michel.


La dispersion des cendres en pleine nature

La dispersion des cendres dans la nature est une pratique autorisée en France, mais elle doit respecter certaines règles. Il faut en effet s’assurer que les cendres ne se répandront pas, même partiellement, sur la voie publique ou dans un lieu public.
Ainsi, la dispersion est autorisée dans tout espace naturel non aménagé : mer, forêt, montagne, prairie… Pour la dispersion en mer, il faut toutefois observer une distance minimale de 300 mètres de la côte.
Quel que soit le lieu de dispersion, une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt est nécessaire.


La technologie au service de la dispersion des cendres

C’est dans l’esprit d’un ancien pilote militaire qu’est née l’idée de disperser les cendres par drone. Le choix d’utiliser ce type d’appareil volant a nécessité de nombreuses démarches afin d’obtenir les autorisations nécessaires de la part de la Direction générale de l’Aviation civile. Un dernier vol pour un geste d’adieu original, mais encore très peu répandu.


De nombreuses familles se demandent que faire des cendres du défunt, il est important de mentionner son souhait dans un document consignant ses dernières volontés. Les équipes du Choix Funéraire sont à votre disposition pour préparer et organiser vos obsèques à l’avance.